resident-evil-revelations-nintendo-3ds

Premier gros jeu de l’année que nous sert Capcom en collaboration avec Nintendo puisque ce Nouveau Resident Evil est exclusif à la Nintendo 3DS. Après un épisode bâclé ( Mercenaries 3D ), voici venu le temps du renouveau avec ce Resident Evil Revelations.

Cette fois, on retourne aux bases de la série avec cet épisode Revelations, fini l’action pure de Resident Evil 5 et Mercenaries, ici le survival est bien de retour et ça fait plaisir. Attention, il ne faut pas penser que parce que c’est un épisode sur console portable que ça fait de lui un jeu mineur. Bien au contraire, Revalations a tout d’un grand et le prouve rapidement.

Au début du jeu, on nous propose une cinématique qui nous en met plein les yeux, comme je l’avais dit cet été lors de la sortie de Resident Evil Mercenaries 3D et plus récemment avec la sortie de Mario 3D Land, la Nintendo 3DS en a vraiment dans le ventre. On est clairement face au plus beau jeu de la console.

L’histoire nous propose de découvrir le responsable de l’apparition d’un virus, T-Abyss, capable de transformer toute forme de vie la plus paisible en véritable monstre tueur. Ce Nouveau virus est la cause de la destruction de la cité écologique Terragrigia puisqu’elle a été envahie par les armes biologiques, les Hunters. Membres du BSAA ( Bioterrorism Security Assessment Alliance ), notre mission est de découvrir comment Veltro un groupe terroriste est parvenue à mettre la main sur ce Virus.

resident-evil-revelations-nintendo-3ds-1323769607-106

Revelations marque un tournant dans la série. Historiquement on incarnait une seule personne tout au long des épisodes précédents. Cette fois, on incarne plusieurs membres du BSAA. Chaque membre que l’on contrôlera fait parti d’un binôme. Tour à tour on incarnera Chris Redfield et Jill Valentine des héros bien connus de la saga. Mais aussi Parker Luciani et Keith Lumley. Ces changements de personnages permettent de mettre en place le scénario différemment de ce qu’on avait l’habitude de voir dans la série. En plus, l’histoire est découpée en douze chapitres qui ont chacun deux segments. Dans la façon dont c’est découpé, on se croirant dans une série TV américaine puisque l’on a le droit à un Previously On … ( Précédemment dans … )  à chaque début de chapitre.

Niveau gameplay, la série continue sa mutation vers le Action/survival. Comme dans chaque épisode, on a le droit a des phases d’explorations, plus calme, où l’on parcours l’environnement à la recherche de munitions, d’améliorations pour les armes, de clés, situés à l’opposée de là ou on est ( comme d’hab). Il faudra re-traverser tout le paquebot pour trouver le dit objet en vous repérant à l’aide d’une carte d’une utilité très pauvre vu la précision qu’elle apporte. Je me suis perdu plus d’une fois et j’ai du perdre une bonne heure de jeu à cause de ça.

Il faut aussi compter sur des phases d’action pure et dure, où il faudra venir à bout de vagues hunters ou d’armes biologiques. D’ailleurs, on peut désormais tirer en se déplaçant ainsi que faire des attaques à l’arme blanche et faire du corps à corps lorsque les ennemies sont sonnés.

resident-evil-revelations-nintendo-3ds-scanner

Si vous aviez l’habitude de compter vos balles dans les épisodes précédents, dans Revelations vous en trouverez assez souvent dans les difficultés classiques. D’ailleurs c’est grâce au nouveau joujou le scanner qui permet de dénicher dans l’environnement des objets cachés comme des munitions, des empreintes de main ( je n’ai d’ailleurs pas du tout compris à quoi ça sert ),des herbes médicinales. L’autre utilité de cet objet, permet lui aussi de se refaire une santé. En effet, lorsque vous croiserez des êtres qui veulent votre mort et c’est souvent le cas, vous aurez la possibilité de les scanner pour récupérer des points qui une fois à cent vous donneront le droit à une herbe verte. Plus vous êtes proche d’un ennemie vivant plus un scan express vous rapportera de points. Je dis bien express, puisque plus ils sont près plus ils peuvent facilement vous ôter la vie.

Ne comptez pas sur votre coéquipier pour vous couvrir pendant que vous vous essayer. Votre compagnon n’est là que pour l’histoire, il ne tuera jamais un ennemie, de vous couvrira jamais, ne vous donnera jamais de munitions, etc. C’est vraiment du n’importe quoi.

Je ne dévoilerais rien sur l’histoire, mais sachez que c’est toujours la même chose, on a le droit au compte à rebours final pour s’enfuir vers l’hélico et au traite qui se repère au premier coup d’oeil.

Au niveau des déceptions, en plus de l’inutilité extreme de notre partenaire et du plan, il faut souligner le fait que le jeu nous impose des chargements horriblement longs lors des changements de grandes zones. On nous fait croire qu’une porte met 50 secondes à s’ouvrir alors qu’il s’agit bien d’un chargement qu’on veut cacher. Mais là où c’est très moche, c’est qu’ils font laguer le jeu horriblement voir de provoquer un freeze d’une à deux secondes. On continue avec les énigmes qui ont toujours été importantes dans les Resident Evil, ici on nous livre, de maigres casse tête à réaliser au stylet. On devra relier correctement des fils électriques après avoir devisé la boite et de diriger le stilet sur la zone à découper avec le chalumeau. Un gamin de 5 ans pourrait faire ça. On joue à Resident Evil ou pas là ?

Une fois que vous aurez terminé le mode solo, je rappelle entre 8 et 12h de jeu selon, vous pourrez vous tournez vers le mode Commando. Ce mode vous permet si vous aimez ça ( c’est pas mon cas ) , de faire du scoring dans des zones du jeu en solo ou en multi en réseau. C’est classique, il faut faire le meilleur score dans un minimum de temps. Ce mode vous permettra de rallonger considérablement la durée de vie qui est déjà pas si mal.

Pour conclure, ce Resident Evil Révelations est un bon jeu mais pas un grand épisode de la saga, la Nintendo 3DS n’a pas du tout à rougir de ses copines de salons, je le répète c’est le plus beau jeux 3DS ( les Mario de comptent pas ) . L’aventure se vit bien, le scénario est comme tout bon RE pas terrible. La durée de vie est plus que correcte. Mais on retiendra des lacunes pénibles comme le manque de puzzles, le manque de scène cultes, la présence d’un coéquipier qui finalement de sert à rien. En tout cas Capcom continuera d’explorer cette voie ( plusieurs personnages jouables )avec Resident Evil 6. On verra s’ils auront su corriger les défauts.

Ma Note 16/20


No comments yet.

HAVE SOMETHING TO SAY?