Killzone 3

Killzone 3 se positionne directement après le second volet après l’exécution de Visari, le chef Hellgasts. Ainsi au lieu de négocier la paix, les soldats de l’ISA vont faire face à la colère des Helgans qui ont immédiatement à leur têtes un nouveau dictateur, encore plus fou, en la présence d’un savant fou qui rêve de détruire la Terre. Piégés par les représailles des hellgasts, Sevchenko ( qui a la même voix que de le russe dans Black Ops ) et Rico sont obligés de fuir pour pour mieux contre attaqué. Avec Killzone 3 le studio Guerrilla a voulu faire un retour aux sources de la franchise et oublié la monotonie du second volet en incluant de la nouveautés dans tous les domaines.

killzone3_screens0009

Ce nouveau volet nous raconte l’histoire de Sevchencko et Ricko à travers deux périodes distinctes à l’aide de flashs-backs qui est à la mode en ce moment ( cf Call of Duty ). Ainsi on suit les péripéties des deux protagonistes à travers une multitudes d’environnements. Ainsi on est jamais au même endroit, on est trimballé dans la jungle, dans les montagnes enneigés, un labo de recherche, etc.
Les phases de gameplay sont elles aussi toutes différentes. On sent bien que Killzone 3 est fait pou en mettre plein la vue. Par exemple, vous utiliserez des tanks,des méca, un jet pack et même un vaisseau spatial. C’est la même chose pour votre arsenal tout au long de votre aventure vous utiliserez une bonnes dizaines d’armes différentes et certaines sont vraiment efficaces. On sent que Call of Duty pèse sur tous les jeux du genre et du coup Killzone n’échappe pas à la règle. On a donc une scène d’infiltration à la Modern Warfare qui est un peu trop simple à mon gout. Mais Killzone 3 conserve son univers de guerre futuriste et résultat est réussi.

killzone3_screens0006

Killzone 3 se démarque clairement par ces ajouts dans le gameplay. Ainsi là ou dans Killzone 2 on était limité à deux armes, Killzone 3 propose de vous équiper d’une troisième . Vous pouvez vous trimballer avec un attirail qui se compose d’un fusil d’assaut, d’un pistolet et d’une arme lourde. Les combats au corps à corps sont des petits moments de plaisir, puisque selon la position dans laquelle vous vous trouvez par rapport au vilain hellgast, la mort pour celui-ci sera différente et plus ou moins douloureuse. Personnellement j’aime assez l’écrasement des yeux par les pouces ;) . Un autre point, qui rend l’aventure beaucoup plus simple, c’est la possibilité qu’a votre partenaire de vous réanimez. D’ailleurs si vous êtes bloqué et que n’arrivez pas à tueur un hellgast sachez qui si votre coéquipier n’est pas trop loin, il viendra vous secourir après avoir tué l’hellgast en question.

killzone3_screens0010

Killzone 3 est comme Killzone 2 en son temps, un petit bijou de part sa réalisation, les couleurs sont riches et variés, les effets spéciaux sont impressionnants, ça explose de partout on en prend tout le temps plein les yeux. La PS3 a en dans le ventre clairement. Evidemment Killzone 3 est le fer de lance de la PS3 donc si vous êtes équipé vous pourrez vivre cette aventure en 3D. La bande son joue clairement un rôle majeur dans l’immersion du jeu, on sent vraiment que c’est la guerre et qu’on rigole pas avec l’ISA. Si vous êtes équipé vous apprécierez la piste DTS. ;)

killzone3_screens0019

En plus de l’aventure Solo qui vous captivera pendant moins de 7 heures en mode difficile, Killzone 3 propose un mode coopératif local uniquement qui vous permet de revivre l’aventure solo avec quelques changements mineurs. Evidemment que serez un FPS sans mode multi-joueur. Au programme trois modes de jeux différents : guerrilla qui est un team death match classique, Opération qui est un genre de domination et Zone de guerre qui régroupe sept missions différentes. De nombreuses classes sont disponibles dont celle de l’infiltrateur qui permet de se faire passer pour l’ennemie et de franchir les lignes ennemies sans problème.

Pour conclure, Killzone 3 est un bon FPS qui s’inspire un peu trop des Modern Warfare mais qui techniquement est époustouflant. On peut reprocher que le jeu soit trop simple, platiné en 3 jours c’est pour dire, mais on prend du plaisir à jouer et à poutrer du Hellgast avec tous ce qui nous est permis de toucher tout au long de l’aventure. L’ajout du mode coop est un plus même si on aimerait le voir pas uniquement en local. Killzone 3 est un jeu à faire dans ce début d’année en attendant les piliers ( BF3 ) du domaine en fin d’année.

Ma Note 16/20

6 Readers Commented

Join discussion
  1. Pingback: MotorStorm Apocalypse et Tomb Raider III sur le PlayStation Store 10 mar, 2011

    [...] Killzone 3 – Killzone 3 Avatar Bundle 1 (Helghast) (0.99€) – Killzone 3 Avatar Bundle 2 (ISA) (0.99€) – Helghast Engineer Avatar (0.25€) – Helghast Infiltrator Avatar (0.25€) – Helghast Marksman Avatar (0.25€) – Helghast Medic Avatar (0.25€) – Helghast Tactician Avatar (0.25€) – ISA Engineer Avatar (0.25€) – ISA Infiltrator Avatar (0.25€) – ISA Marksman Avatar (0.25€) – ISA Medic Avatar (0.25€) – ISA Tactician Avatar (0.25€) [...]

  2. Alex on 10 mars 2011

    sympas le test, même si je ne trouve pas que KZ3 se rapproche trop de MW, au contraire. Par contre je suis totalement d’accord avec toi sur un point : vivement BF3 :D

  3. Pingback: Concours okajeux #3 : 2 jeux de son choix à gagner 10 mar, 2011

    [...] Killzone 3 [...]

  4. Pingback: Steel Rain Map Pack et SOCOM Special Forces sur le PlayStation Store 7 avr, 2011

    [...] Killzone 3 : Steel Rain Map Pack (4.99€) – PEGI 18 Taille du fichier: 342 MB [...]

  5. Pingback: Concours : Gagnes ton casque Chimaera Razer et d'autres lots 2 mai, 2011

    [...] Lot 2 pour le second : Killzone 3 [...]

  6. Jérôme Bier on 17 mai 2011

    Bien que je n’accroche pas sur les FPS, y’a pas à dire, graphiquement, c’est assez bluffant!

HAVE SOMETHING TO SAY?