Kid Icarus, célèbre jeu Nintendo sorti en 1987 en Europe sur Nes. Kid Icarus, était à l’époque un jeu qui reprenait le gameplay de trois licences forte de la firme Japonaise. Les dirigeants l’ont dit, Pit le heros pouvait sauter comme Mario, tirer comme Samus de Métroid et améliorer ses armes comme Link dans Zelda.

Dans Kid Icarus Uprising sur Nintendo 3DS, on contrôle toujours Pit. Ce nouvel épisode, nous propose deux types gameplay. Chaque tableau, utilise la même routine. La premier partie du niveau se déroule en vol. On suit un chemin pré-établi, Pit peu seulement se mouvoir de haut en bas et de gauche à droite. Dans cette première partie, il faudra éliminer le plus d’ennemies possible tout en évitant leurs tirs. Cette première partie est un simple shoot them up 2D en 3D.

La seconde partie, commence lorsque que vous êtes arrivé à destination. Le jeu passe en jeu de shoot/action au sol. Dans chaque donjon, vous devrez abattre tous les ennemies qui se dressent sur votre chemin, tout en récupérant des trésors et autres objets qui vous permettront d’élargir votre équipement. Il y a une véritable panoplie d’armes à récupérer réparties dans neuf catégories différentes. En plus des armes, Kit peut aussi utiliser des dons pour immobiliser les ennemis. Au fil de l’aventure, les armes seront de plus en plus puissantes et de plus en plus variées. Selon les niveaux et les ennemies,qui au fil de l’aventure deviennent plus complexes et les ennemies plus nombreux, il faudra bien choisir votre équipement avant de partir à l’aventure. Certains vous attaquent de loin, mais d’autres viendront au corps à corps. Les affrontements contre les boss sont sympa et de plus en plus difficile.

La bonne idée des développeurs est de proposer, pour chaque niveaux, il y en a 25 en tout, un degré de difficulté de 1 à 99. Une bonne chose pour la re-jouabilité.

Kid Icarus Uprising, est un jeu Nintendo et comme tous ses jeux, Big N fait vraiment l’effort sur la qualité des graphismes, des environnements. Lors des phases en vol, 3D allumé on a vraiment l’impression de voler avec Pit. Le sentiment de voir a perte de vue est présent. Pour les niveaux au sol, les effets de lumières sont bien retranscris, les boss qui sont vraiment colossaux sont impressionnant tant par leur tailles que par les effets qu’ils propose visuellement. Sans aucun doute, Kid Icarus Uprising est un beau jeu 3DS.

En plus de son solo riche et rejouable à volonté, Kid Icarus Uprising dispose d’un mode multi. Deux équipes de trois s’affrontent , en local ou sur internet, et doivent éliminer les membres de l’equipe adversaires. Les deux équipes disposent d’un nombre de ticket défini( comme dans Battlefield 3 ). Lorsque qu’un personnage est vaincue, l’équipe perd le nombre de point équivalent au niveau de l’arme choisit. Une fois le score d’une équipe atteint zéro 0, le dernier personnage vaincue devient Pit et peut renverser la tendance grâce à ses capacités célestes. Vous pourrez également faire du chacun pour soi ou collectionner les carte de réalité augmentée qui sont au nombre de 365.

Jusque là Kid Icarus Uprising est un jeu sympa, mais le défaut qui gâche tout, vraiment c’est la maniabilité. Je vous rappelle la Nintendo 3DS, c’est une console portable pour jouer dans le metro,bus ( pour ceux qui aiment jouer au WC ça marche aussi ) mais avec Kid Icarus Uprising impossible de jouer. La jouabilité souffre énormément du manque d’un second stick sur la 3DS. Un support fourni avec le jeu, qui doit être posé sur une table, vient maintenir la console pour que vous n’ayez pas à la tenir. La façon de jouer étant celle-ci : Le stick gauche sert à se déplacer. Le bouton L  vous permet de tirer et le viseur est utilisé par l’écran tactile + stylet. C’est franchement déroutant et casse vraiment l’immersion dans le jeu. Mais il faut reconnaitre que le support permet toujours dans le bon angle de vue pour la 3D relief et peut aussi vous servir de support pour votre tablette si vous en avez une.

Pour conclure, Nintendo propose un jeu bon dans l’ensemble avec ce Kid Icarus Uprising, une licence pas très utilisée dans ses vingts dernière années, avec du contenu à la pelle, une plastique agréable mais qui est vraiment gâché par une jouabilité désastreuse et l’obligation d’être bien tranquille assis à une table. Le contraire de ce qu’on demande à un jeu de console portable. Dommage.

Ma Note 15/20

 

2 Readers Commented

Join discussion
  1. Titi-chan on 18 avril 2012

    C’est vrai que graphiquement, le jeu a l’air pas mal.
    Mais comme tu le dis toi-même, pour la jouabilité, on repassera… Un main pour le stick, l’autre pour le style. C’est le « saint esprit » qui la tient la console?! Huh.

  2. Aurelo on 21 avril 2012

    C’est  vrai que c’est vraiment déroutant comme jouabilité. 

HAVE SOMETHING TO SAY?